Prouesse technique avec 8700 utilisateurs simultanés pour la plateforme ELFFE

8700 ETUDIANTS SATISFAITS DE LA PLATEFORME SIDES DE THEIA

8700 étudiants de médecine, 34 centres en France et 10 pays européens se sont mobilisés simultanément les 11-12 et 13 mars derniers pour la première édition des Examens Classant Nationaux (ECN) «préparatoires»organisée par l’UNESS sur la plateforme SIDES de THEIA.

Lire le communiqué de presse complet diffusé par l’UNESS

La prouesse technologique de l’UNESS.fr saluée par les participants et les organisateurs

Le succès évident de cette première édition d’entrainement aux Examens Classants Nationaux(ECN) traduit la capacité opérationnelle de l’UNESS.fr à réaliser des épreuves dématérialisées à l’échelle nationale et européenne avec la participation simultané de plusieurs centaines d’étudiants issus d’une dizaine de pays européens.

Adossé à une infrastructure solide et à la solution SIDES (plateforme développée par THEIA), l’UNESS a ainsi pu proposer, dans des délais très contraints, un environnement entièrement dématérialisé d’épreuves sur tablettes, de manière totalement sécurisée et fiable.

Ce succès technique et organisationnel est le fruit d’une expérience acquise depuis 5 ans par les universités et leurs partenaires dans l’usage du numérique pour l’évaluation. «L’UNESS.fr ne cesse de confirmer son rôle d’opérateur national numérique. La réussite de ces épreuves d’envergure confirme sa maîtrise technique et consolide son positionnement national » selon Patrick Lévy Président de l’UNESS.fr.

Cette capacité constitue en outre, un atout essentiel à la mise en place des réformes du 1er et du 2ème cycle des études médicales.

Une infrastructure matérielle et logiciel de pointe

L’ensemble du dispositif a été préalablement testé et revisité. La partie logicielle a été optimisée par le partenaire THEIA qui a assuré, tous au long des épreuves, une supervision de la plateforme et des usages.

La partie serveurs (cloud) qui assure l’hébergement de la solution SIDES a été optimisée et supervisée par les services informatiques de l’Université Grenoble Alpes (UGA). Le dispositif s’est appuyé sur le réseau haute performance RENATER.

Les équipes d’exploitation de RENATER ont assuré la supervision temps réel des réseaux et les services de sécurité indispensables à la nécessaire qualité de la transmission des données.